KAKA * un réve qui se realise *

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

default KAKA * un réve qui se realise *

Message par nounou le Mar 18 Déc - 13:13

Pour Kaka, l'année 2007 a été celle de tous les bonheurs, avec la Ligue des Champions, la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, le Ballon d'or France Football... Même si les lauriers ne cessent de pleuvoir, l'élégant milieu de terrain du Milan AC et de la Seleçao garde les pieds sur terre. C'est avec un sourire plein de sérénité qu'il accueille son ascension vers les sommets du football. FIFA.com s'est entretenu en exclusivité avec lui lors de cette soirée très spéciale.

Vous faites partie des nominés pour le Prix du Joueur Mondial de la FIFA. Comment vivez-vous cela ?

C'est une grande émotion. Faire partie des trois meilleurs joueurs du monde, c'est un rêve qui se réalise. N'importe quel joueur souhaite y arriver, faire partie de l'élite de la sorte. Pour moi, c'est une grande joie.
Le Ballon d'or que je viens de recevoir est attribué par la presse spécialisé, tandis que cette récompense résulte du choix des sélectionneurs et capitaines des équipes nationales.

Est-ce différent ?

Ce n'est pas la même chose. C'est important de recevoir des récompenses de la part des médias, mais ça l'est aussi d'être reconnu par les entraîneurs et les autres joueurs. Cette année, j'ai eu la chance d'être soutenu par ces deux catégories.

Que pensez-vous des deux autres nominés : Lionel Messi et Cristiano Ronaldo ?

Ces deux joueurs ont un talent incroyable ; un avenir merveilleux s'ouvre devant eux. Ils sont très jeunes. D'ailleurs, avec 25 ans, je suis leur aîné. Cela prouve qu'une nouvelle génération est en marche et qu'elle a beaucoup de talent.

Vous avez vécu une année extraordinaire. Si vous deviez retenir un succès, lequel choisiriez-vous ?

Je crois que je choisirais la Ligue des Champions, qui a toujours été une référence dans ma vie. C'est quelque chose de merveilleux. C'est la compétition la plus prestigieuse au niveau des clubs.

Vous faites partie des meilleurs joueurs de la planète, vous êtes une source d'inspiration pour beaucoup de footballeurs. Quel joueur a été votre exemple ?

Quand j'étais gosse, mon modèle, c'était Rai, qui a joué à Sao Paulo puis au Paris Saint-Germain. Dans mon enfance, c'était la grande star de la machine à gagner de titres qu'était Sao Paulo. Pour moi, Rai a été un grand modèle dans le football.

Quel est votre rêve pour 2008 ?

L'objectif, c'est toujours de gagner. Il y a la Ligue des Champions, qui occupe toujours une grande place, mais le championnat d'Italie constitue également une priorité. Le Milan AC possède une grande équipe qui a une obligation de résultats. Cette année, nous sommes décidés à gagner ces deux compétitions.

Le Milan AC se comporte bien au niveau international, mais il a du mal en Serie A. Comment expliquez-vous ces difficultés ?

Nous connaissons une passe délicate en championnat, mais nous n'avons pas encore identifié le problème. Dans les compétitions internationales, le Milan est toujours très bon. En Serie A, nous essayons de redresser la barre. Nous espérons le faire à brève échéance, en nous battant dans la plus pure tradition du club.

Vous avez de plus en plus d'influence au sein de la Seleçao. Comment le vivez-vous ?

J'ai le sentiment que chaque fois que je réussis quelque chose, je suis investi d'une responsabilité encore plus grande, en club comme en sélection. Mais cette responsabilité, j'ai travaillé pour l'avoir. Pour moi, elle ne représente pas un fardeau.

En 2014, la Coupe du Monde de la FIFA revient au Brésil. En tant que Brésilien, quelles sont vos attentes ?

C'est une grande joie, j'espère pouvoir y être. Je ne sais pas si j'y serai car je ne serai plus tout jeune, mais j'ai cette volonté. En tout cas, cela va constituer un tournant très important pour le Brésil en termes de développement. Et pour les Brésiliens, ça va être un grand rendez-vous. Le Brésil a déjà connu une Coupe du Monde. Cette fois, ce sera une grande Coupe du Monde.

Quels enseignements avez-vous tirés des erreurs d'Allemagne 2006 ?

En 2006, nous avons appris que le talent ne suffit pas pour gagner. Pour réussir de grandes choses, il est essentiel d'avoir effectué une bonne préparation. Nous devons donc mettre davantage l'accent sur la préparation.


avatar
nounou
Un(e) DjeunZ
Un(e) DjeunZ

Masculin
Nombre de messages : 143
Age : 26
Oû suis-je : ici
Loisirs : foot _ ball
Date d'inscription : 22/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.realmadrid707.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum